Les Ailes Chamblouses     -     Les P'tits Rafiots Chamblous

                              Dominé par sa tour plusieurs fois centenaire et par sa belle église romane, le village de Chambles surplombe magnifiquement les gorges de la Loire. Tout visiteur qui se respecte, se doit de monter au sommet de la tour pour admirer la vue extraordinaire qui s'étale à ses pieds. Du haut de cet édifice médiéval, pour les plus curieux, il suffit de baisser la tête et d'observer le village blotti au pied des murs séculaires. Après avoir survolé les toits des maisons et celui de l'église, le regard se porte alors, côté nord, sur l'ancienne école, bien reconnaissable avec sa cour de récréation caractéristique de ces lieux consacrés à l'instruction des jeunes enfants. Bien qu'une école plus moderne et plus fonctionnelle fut construite à proximité de la grande route menant au Pertuiset et à St Rambert, ces anciens bâtiments continuent d'abriter un lieu d'enseignement et d'apprentissage: des ateliers de modélisme ouverts aux jeunes... et aux adultes passionnés.

 

Désireux de découvrir ces lieux, rendez-vous fut pris. 
Je fus accueilli à bras ouverts par Yves Gaucher et ses amis modélistes participant à l'encadrement des ateliers.

Ce club existe depuis 30 ans. Ce n'est pas une association loi 1901, mais il s'agit tout simplement de la Section modéliste de l'Association Familiale Rurale. Bien que faisant partie de l'AFR, il jouit d'une indépendance totale dans sa gestion et son organisation. Depuis longtemps, son créateur et responsable, Henri Pramalion, est à la tête de cette équipe de bénévoles, très présents sur les lieux, dont Yves est l'animateur.

                               L'activité du club est principalement orientée sur l'aéromodélisme, c'est à dire la construction de planeurs et d'avions radiocommandés ou non. Mais depuis 4 ans, Yves a créé un atelier de construction de bateaux et de voiliers RC. Il aimerait développer cette activité en collaborant avec un club de modélisme naval de la région dont il est membre actif (Voile Magic).

                                  Etant dans l'ancienne école communale, le club est donc hébergé dans des locaux municipaux. Grâce à la municipalité de Chambles, avec laquelle les relations sont excellentes, les ateliers bénéficient de tout le confort adapté à l'accueil des jeunes modélistes, tout au long de l'année. Deux grandes salles, réaménagées tout récemment, abritent les espaces de construction, le matériel, le stockage des modèles, les machines-outils...  "Paris ne s'est pas fait en un jour" dit le dicton. Pour ce club, il en est de même. La situation actuelle est le fruit d'un long travail réalisé mois après mois, année après année: milliers d'heures de bénévolat et de dévouement auprès des jeunes.

Les locaux du club

Les locaux sont composés de deux grandes salles et d'un petit local technique abritant un point d'eau, des sanitaires et du stockage de matériel.

                   Dès l'entrée, on découvre une première salle, consacrée principalement à l'atelier naval, mais utilisée aussi comme lieu de stockage aéromodéliste. On se rend compte immédiatement de l'expérience de ceux qui l'ont aménagée. Les espaces de circulation sont larges et tout est bien rangé. Le long des murs, sont placées des étagères pour le rangement des plans de travail (chantiers en cours), le remisage de planeurs et d'avions prêts à s'envoler, en cours de construction ou servant de réserve de pièces détachées. On y trouve aussi des casiers remplis d'accessoires de récupération, des réserves de balsa et de samba, du contreplaqué de toutes épaisseurs. Par ailleurs, le club a hérité du matériel de l'ancienne association modéliste de St Victor-sur-Rhins et le met à la disposition de ses adhérents. 

Aux murs sont accrochés des fuselages d'avions à propulsion thermique, entoilés ou non. 
Ces derniers sont présentés lors d'expositions afin de montrer aux visiteurs les techniques de construction.


 

           

                        Au centre de la salle, sont installés des plateaux sur tréteaux et des tables bien calées, au plateau épais, sur lesquelles on trouve, sous une lampe de bureau, des tapis de découpe et tout le petit outillage spécifique au travail du modéliste. Des bateaux en cours de construction se font une beauté sous les mains expertes des modélistes présents.

                                                         

                             Dans un coin de la salle: un établi équipé de son étau, les outils de base du bricoleur: scies, marteaux, pinces.. , des boîtes à outils, et les machines indispensables à la construction: scie électrique à chantourner, tour à meuler...

 

                                                                                                                                   

                            De nombreux placards bas jalonnent les murs. Ils sont très utiles pour le rangement: plans et matériel (peintures, vernis, pinceaux, outils de traçage...), mais aussi pour la présentation des bateaux en cours de construction ou prêts à naviguer.

   

La plupart des avions, planeurs ou bateaux sont issus de plans ou de kits de construction adaptés aux modélistes et pilotes débutants. 


                        Dans la deuxième salle, les tables de travail occupent l'espace central de façon fonctionnelle. Les jeunes modélistes disposent d'un chantier amovible  composé d'une planche de latté de 20 mm d'épaisseur et d'environ 20 cm de large. Sur ce plateau, le plan d'une aile ou d'un flanc de fuselage est déjà en place, bien protégé sous une feuille de plastique punaisée sur la tranche du chantier. Quand le modéliste a fini le travail du jour, il a donc la possibilité de ranger sa construction en l'état, sur une étagère, ou de la laisser en place.

 

Le rangement rationnel des chantiers de construction

                        Comme dans la première salle, un espace est réservé aux outils et aux machines: perceuse à colonne,  ponceuse à bande, scie à ruban, scie à chantourner, mini-perceuse, mini-meuleuse... Des meubles et des étagères abritent du matériel divers, des chargeurs d'accus... Le tableau d'école est utilisé par les formateurs pour expliquer, à leurs élèves, les techniques à mettre en œuvre.

 

                                                                                                                        

 

                        Au sommet des placards, des fuselages de "Baron" ayant bien vécu (mais encore en état de vol), décorent les lieux. Un tableau affiche les activités du club, les infos importantes, les consignes de sécurité, des photos-souvenirs... Quelques coupes montrent aux visiteurs que des efforts ont été bien récompensés. Elles continuent de motiver les jeunes constructeurs dans leurs travaux minutieux.

 

                      Pour rendre les lieux agréables, et surtout pour limiter la poussière et les déchets dus au ponçage et au sciage, du matériel d'entretien (balais, essuie-tout, pelle, balayette...) est mis à la disposition de chacun pour garder les lieux propres et accueillants, à la fin de chaque atelier. Cela fait partie aussi de l'apprentissage.



Les Ailes Chamblouses

Les ateliers aéromodélistes

                       Les activités du club s'adaptent au calendrier académique. Les ateliers fonctionnent chaque vendredi de 17h à 20h, tout au long de l'année, sauf pendant les vacances scolaires. Toutefois, il arrive que les lieux soient ponctuellement ouverts et actifs, à la demande, à d'autres moments.

                            Actuellement, six jeunes et plusieurs adultes travaillent régulièrement dans le club. Ils construisent des modèles bien adaptés à l'initiation: planeurs et motoplaneurs radiocommandés  type Scout, Filius, Habitch... ou des planeurs type lancer-main,  en vol libre, type Harpie (cf plans Clap 54). On munit ce type de planeur d'un déthermalisateur: technique mettant en œuvre une mèche, qui, une fois consumée, libère la gouverne de profondeur, permettant ainsi au modèle de rejoindre doucement la planète. La technologie mise en œuvre est des plus classiques et la moins onéreuse possible: construction en structure de balsa et entoilage au papier kraft de faible grammage. L'enduit est réalisé avec de la colle à papier peint bien diluée. Les revêtements thermo-rétractables plus légers (type Solar) sont bien sûr utilisés pour l'entoilage.

 

 

                     Tout le matériel est financé par les cotisations, la subvention municipale et les bénéfices obtenus lors de manifestations publiques auxquelles le club participe. Récemment, des modèles furent exposés au marché de Noël et le club avait organisé une vente de crêpes et de gaufres. En 2013, une grande exposition fut organisée dans la commune , ainsi qu'aux Vignandises d'Aurec, avec la participation de Voile Magic.

                     Le souci permanent des responsables du club est la sécurité, notamment en ce qui concerne l'utilisation des machines-outils: scie à ruban, ponceuse à bande, scie à chantourner, cutters... Rien ne se fait sans la surveillance très rapprochée d'un formateur.

                    Bien que la construction des modèles volants soit tout à fait traditionnelle, le club a su s'adapter, avec bonheur, aux nouvelles technologies. L'apparition des groupes motopropulseurs électriques performants (moteurs brushless, contrôleurs, accus LiPo) a changé la donne. Les avions ou motoplaneurs  gras, polluants et bruyants ne sont plus d'actualité, du moins pour les planeurs, et pour les avions de faible envergure. L'installation de pylônes thermiques sur les planeurs ne se justifie plus. Les modèles électriques restent propres et rapidement mis en œuvre.

                    L'étape de construction est suivie de l'apprentissage au pilotage. Celui-ci ne se fait pas en 2 ou 3 séances. Il faut que le jeune pilote fasse preuve de persévérance et de ténacité, tout au long de l'année. L'autre difficulté est de trouver un lieu de vol accessible, loin de toute habitation, et de rechercher des pilotes chevronnés disponibles pour faire de l'écolage en double-commande. Des vols libres sont effectués sur le terrain de football, à Chambles. Un rapprochement avec une convention permet au club de réaliser l'apprentissage au pilotage avec le Club de La Vidrezone de Grézieux-le-Fromental.

De jeunes apprentis-modélistes en plein travail

Pour agrandir les photos prises pendant les ateliers:
Cliquer sur la photo. 
On peut zoomer en cliquant sur la photo agrandie.

Pour revenir ensuite à cette page:
Cliquer sur la touche du clavier "Retour Arrière"
ou sur la flèche "Page précédente" de l'écran

 

Ambiance feutrée dans l'atelier. Chacun est attentif à son travail.
L'aéromodélisme exige de la précision et de la minutie.

 

Préparation des panneaux d'entoilage. Les découpes doivent être parfaites.

 
                                    Contrôle des cotes avec un réglet métallique                                                           Un peu de ponçage sur une pièce de balsa

   
Séance de ponçage délicat sur un modèle de vol libre

 
Un jeune modéliste très attentif à la réalisation de l'entoilage de son aile

 
                                   Chacun s'affaire et reste bien concentré.                                                                       Pièces à coller: ni trop, ni trop peu!

 
            Les animateurs transmettent leur savoir-faire. Henri donne des conseils.                                    Rigueur et sérieux dans les gestes à accomplir

 
                                    Précision dans l'utilisation de la lime.                                                    Petit coup de main de l'animateur habilité à utiliser le cutter.

            Les P'tits Rafiots Chamblous            

Section "Bateaux"

 

         Yves a le projet de développer la section "Bateaux" et il aimerait créer un partenariat entre le club de Chambles et le club Voile Magic. Ce dernier, fort d'une trentaine de membres, fait naviguer bateaux et voiliers sur l'étang de Savigneux. Les deux clubs sont complémentaires. Dans l'un: on construit. Dans l'autre: on navigue. De nombreux modélistes n'ont pas d'espace pour construire et/ou ne possèdent pas d'outillage spécialisé. Cette complémentarité n'a pas échappé à Yves, qui voit là l'opportunité de développer l'activité des deux associations. Des modèles navigables, adaptés aux jeunes débutants, existent, comme le "P'tit chalut".  Le club ne manque donc pas de projets... 

Le jour de ma visite, quelques modélistes peaufinaient la construction de leurs bateaux et de leur caisse de transport. Certains ont adaptés sur leur bateau, des circuits électroniques récupérés sur des jouets à trois francs six sous, leur permettant d'avoir: sirènes, klaxons, gyrophares, clignotants, grues, machines diverses... Astucieux, ces modélistes!!! 

 

 

Nathan et Marion sont en train de construire un Springer

                                                                                                                         

 

                       

 

 

 
L'astucieuse presse d'Yves pour mettre en forme le fond de la coque du Springer



  


Pour initier les jeunes au pilotage d'un grand voilier radiocommandé, le club a fait récemment l'acquisition du Focus.
Voilà de quoi faire rêver de futurs jeunes marins en quête de sensations nouvelles. Ce genre de machine doit filer sous le vent.

                                                                                

Exposition 2013, avec Voile Magic, à Chambles

 

Les Vignandises à Aurec (2013)

 

 

                         Quand on est en bonne compagnie, et qu'on a une passion commune, le temps passe très vite. L'accueil sympathique, que l'on m'a réservé, me fait dire que les jeunes ont beaucoup de chance d'être encadrés par des bénévoles aussi dévoués. Quelque soit votre âge, que vous soyez expérimenté  ou jeune débutant,  le club de Chambles vous ouvre les bras. C'est un lieu où chacun partage ses rêves,  ses connaissances, ses astuces et son savoir-faire. 

Bernard (Voile Magic)
Mars 2015

Retour en haut de la page

Vers le site Voile Magic