REPORTAGES 2018
Infos et photos envoyées au webmaster par les membres de l'association
 Visitez les archives
Reportages 2013 Reportages 2014 Reportages 2015 Reportages 2016 Reportages 2017
  





Mercredi 17 octobre



  



Réunion au sommet avant mise en place



Attention les canes! Il va y avoir du rififi sur l'étang!



L'œil tourné vers la berge, Guy de son regard perçant observe les signaux de notre chef d'orchestre!
 
     

A gauche! A droite! Non, l'autre gauche! C'est bon! Non, ce n'est pas bon! Trop loin! Trop près! Parfait!



           

Suivez le doigt du vieux gréement ! La vérité est là!





Michel-Ange, lui aussi, s'intéressait beaucoup à la navigation!



...et il était assez joueur !!!



Les premiers bateaux inaugurèrent les installations remises à neuf.













Un jeune skipper est venu barrer un beau voilier.









Rendez-vous est pris pour la prochaine régate, le 11 novembre, si le temps le permet!





Lifting d'automne
 

                 Par une belle journée d'octobre, le quartier de l'Amiral connut une certaine effervescence. Ce haut-lieu de la Marine savignolaise venait d'être envahi par une bande de joyeux drilles, équipés de leurs petits bras costauds et prêts à en découdre avec des bouées au visage pâle, des chaînes aux dents jaunes et des parpaings crottés jusqu'à la moëlle par une année de séjour prolongé dans les limons de notre flaque à carpes! Sans attendre, munis d'un nettoyeur haute-pression, de chiffons, de brosses, d'un enrouleur à électrons, d'un fer à souder, d'un peu de peinture, de numéros auto-collants et d'une solide envie de bien faire, ils se lancèrent dans une opération de lifting sans précédent sur ce matériel indispensable à nos régates échevelées. Le temps passa vite, le travail fut bien fait et l'orangeade fut excellente ! Le quartier résonne encore des rires et des blagues à deux balles dont les "forçats" de notre mer intérieure ont le secret....

                    Tout ça pour dire un grand merci aux membres de Voile Magic qui ont pris un peu de leur temps pour le bien et le plaisir de tous, afin que nous retrouvions, pour la saison prochaine, des installations flambant neuves qui seront, à n'en pas douter,  les témoins de nos exploits futurs!
Bernard

                       


Mais que visent-ils? Tiens, ça me rappelle la chasse à la gallinette cendrée! ( à 5'40" de cette vidéo! )


   

                     



Sétipabotoutsachapoléga!
(terme de marine locale)
  Photos: Jean-Paul




                 Le beau temps a été de la partie pour l'avant-dernière régate de la saison. Seules les courses en MICRO ont pu avoir lieu. En OPEN, le manque de concurrents (deux seulement) n'a pas permis la tenue de cette confrontation. Mais ce n'est que partie remise. La bataille sera rude la prochaine fois!

           Pour la catégorie MICRO , sept concurrents s'alignèrent pour le départ, dont deux petits nouveaux: André R. et Titouan P.  Bienvenue à eux!  Le tout jeune concurrent, nommé Titouan, fit des merveilles!  A coup sûr, il ne tardera pas à secouer les anciens!

           Le ciel était clément et le soleil généreux, le vent resta faible et souvent tournant. Le responsable de la course, en la personne de Gaby, décida de changer de parcours à chaque manche, ce qui mit les nerfs de certains  à rude épreuve. Pour se faire pardonner,  il apporta des cannelés-maison, faits avec ses petites mains, et un bon cidre!

         Il n'y eut pas d'incidents notables et la bonne humeur fut générale! Le public, de plus en plus nombreux, fut très intéressé, au vu des nombreuses questions posées.   
Gaby
Photos: Denis















           





       

     











2° soirée nocturne - Dimanche 7 juillet 2018
 


   
Belle soirée d'été entre amis pour faire naviguer nos bateaux !
 

 
 



 


 


 

Voile Magic a eu les honneurs du journal!
 
 






Très belle exposition et accueil super sympa!
Merci aux membres de Voile Magic qui ont participé à cette manifestation qui, d'année en année, prend de l'ampleur!
Jean-Paul




 
  


   
                                                                                                                                                                                                                                    Impression 3D


 


 




Belle journée ensoleillée pour notre journée annuelle ce samedi 23 juin 2018 !


Notre campement du bord de l'eau! ...Ho! Ho! OH2O comme le dit la chanson!


Les  Micro-Magic prêts pour la régate!


Le gardien de l'étang , avec lequel nous entretenons d'excellentes relations, est venu nous rendre visite!

         

             

Les rives de l'étang n'ont pas désempli durant toute la journée.
Des visiteurs sont venus piloter nos petits voiliers.


Les régates furent bien disputées!
Gare à celui qui n'a pas fait son 360 de pénalité!


           
       Sécurité avant tout! Les gilets de sauvetage ont pris du service!                      Mais qu'y a-t-il donc à l'horizon? Allez savoir!


i
La Marine a patrouillé discrètement au cours de la journée, au cas où!






Voile Magic a fait escale dans le calme d'une belle journée d'été!

  
L'Amiral briefe son équipage! Holà, jeune marin! Qui sera de quart pour lancer les régates?
Promis, juré! Ce sera chacun son tour!

           


L'ELKE de Michel et Marie-Claude

     

       



            
Le modéliste est un homme patient, attentif, un peu contemplatif et sûrement un grand rêveur!





         
OUPS!
 


           











       

La journée fut belle et réussie!



Et le coup de cœur du  jour est pour le bateau à vapeur de Michel,.
Cette construction personnelle intégrale nous démontre une fois de plus qu'à Voile Magic il y a des artistes!


            



            

             

              

Michel n'en est pas à son coup d'essai.
Il y a quelques années, il a fabriqué une locomotive à vapeur.
 





Retour haut de page




Il y a parfois des moments rares où tout devient plus harmonieux
et, sans qu'on sache vraiment pourquoi, l'esprit se détend et s'apaise.
Lorsque le jour décline, les roseaux protégeant les confidences murmurées du peuple de l'eau,
bruissent en chuchotant, à qui veut bien les entendre, que
l'heure de magie approche.


                         Ce fut une belle soirée de juin, le soleil partit sur la pointe des pieds faire son tour du monde et discrètement la lumière devint plus rare... Les grillons, maintenant au repos, firent place à un étrange remue-ménage que même les canards les plus savants ne pouvaient imaginer. Des farfadets en tenue de marin investirent les rivages trop calmes d'un rivage qui ne demandait qu'à s'endormir. Déjà, au plus fort de l'après-midi, certains avaient déjà investi les lieux avec bateaux et bagages.




  


     

  


      

             Puis, curieusement, au moment où le soleil disparut derrière la colline, ils tournèrent le dos au lac pour écarquiller les yeux vers un petit étang bien inoffensif où allaient se passer de grandes choses. Le moment approchait. Il y avait de la magie dans l'air!

  


           

                                Loin des orages terribles qui noyaient sous leurs flots puissants le sud de notre plaine, et à l'écart du ciel d'encre qui commençait à s'établir sur les Hautes Chaumes, ce petit étang aux eaux calmes et au ciel étonnamment bleu, reçut la visite d'une petite flottille qui ne demandait qu'à allumer ses plus beaux atours et, comme le dit la chanson, se dégourdir les pattes. Le jour s'en allant, on vit fleurir une multitude de petites lucioles au sommet des mâts et dans les coursives de bateaux bientôt devenus fantômes. Entre chien et loup, comme promis, la magie opéra.


              




             On vit se croiser un cuirassé aux canons menaçants, un bateau de pêche paisible rentrant au port, un hydroglisseur multicolore, un paquebot bien français aux mille lumières, un Sirius animé et habité par un Haddock à la voix tonitruante, des vedettes rapides, un bateau de pêche industriel, des chalutiers partant en campagne pour des contrées certainement lointaines, un bateau de secours en mer prêt à mettre à l'eau sa chaloupe à moteur, un remorqueur de haute mer.... 

 

    

....Gaston très amoureux, a invité Mademoiselle Jeanne pour une balade romantique au clair de lune,
la frontale vissée sur le front pour, évidemment, éblouir (!) l'élue de son cœur.



                        Les marins, tous poètes au grand cœur, se réjouirent du spectacle qui fut éphémère puisque l'heure avançait. Comme toujours, quand les ombres s'allongent et que l'obscurité gagne, les conversations se font plus discrètes et les rumeurs de la ville plus lointaines. Dans le silence du soir, assis au bord de l'eau, chacun contempla cet étonnant tableau impressionniste dont la nature et nos bateaux nous firent cadeau. Les reflets du ciel sur l'eau à peine ridée par le sillage des bateaux en émerveillèrent plus d'un. Petits et grands, sachant que cela n'allait pas durer, firent le plein de sensations autour d'un plaisir tout simple et bien réel, loin des rumeurs virtuelles de nos écrans trop présents.

                                                                         


       


                            Quel étrange personnage est le modéliste!  Des rêves et des projets plein la tête, des règlements de compte avec son enfance, des heures passées à l'atelier, un peu d'argent à dépenser, du savoir-faire à acquérir, des techniques à apprivoiser, des astuces à découvrir, de l'habileté, des erreurs surmontées,  de l'entêtement, de l'obstination, de la rage même..... pour tout simplement se réjouir du spectacle d'un bateau qui passe, d'un avion qui voltige, d'un planeur qui vole sans bruit, d'un train qui s'enfuit...rêves de voyages imaginaires, de mille vies restant encore à vivre... et se réjouir aussi de la joie des enfants qu'ils ne sont plus.

            

                        Chacun profita le plus longtemps possible des dernières lueurs avant que le froid de la nuit ne le rattrape. Très vite, l'obscurité fut totale. Les oiseaux se turent. Les roseaux, immobiles. La grenouille, taiseuse. Chacun s'en retourna au port, riche de ce moment un peu hors du temps, toujours et encore à la poursuite de ses rêves inachevés!


Bernard





 
Exposition au club de modélisme de Chambles

2 et 3 juin 2018
 
************************************************************



                Le club de modélisme de Chambles (lien) a organisé son exposition bisannuelle les 2 et 3 juin derniers. Voile Magic fut invité à venir exposer des modèles. Plusieurs membres de notre association y ont participé, certains avec des bateaux submersibles ou non, des planeurs et même un réseau de train! Les relations entre nos deux associations sont très étroites puisque des membres du club aéro-naval de Chambles sont aussi membres de Voile Magic. Ambiance conviviale garantie!

   

                                                Le port de l'Amiral                                                         Yves, en bon capitaine, surveille le port!


Laurent concentré sur ses manœuvres!

 
Deux bateaux en un!
L'étonnant bateau de secours en mer (de Gilles), avec sa chaloupe radiocommandée.





Michel fit des démonstrations avec ses sous-marins



Springers, Calypso, Chalutiers, Yachts, .... mais aussi voiliers de toutes tailles!



Jean-Paul a fait naviguer son Bismarck tout neuf. Les visiteurs ont pu admirer le travail!


            







       

Il est bien connu que ceux qui aiment naviguer, adorent tout ce qui vole!

              





               

                  
Le Minimoa  de Bernard                                



Le réseau de Bernard (Echelle N - 1/160)


     
                Petite pub du chef de gare des Voies Ferrées du Velay



Convivialité et amitié sont au programme!

     
                            Un Président soucieux de bien recevoir                                                              Mais que chantent-ils?
 
   
                                  De bons moments ensemble...                                                ....sans oublier le bon repas partagé entre amis!




 

Photo rare! Un Chef de gare, un Amiral et un skipper "corse" !




      Et pour terminer, un hommage appuyé à celui qui fait la plupart des photos de nos reportages:
      Notre PAPARAZZI favori:  DENIS!      

Merci à lui!

          
Denis, suite à ta demande, je tiens mes promesses! Tu les auras eu tes pom-pom girls!  ;-)





Le Bismarck RC de Jean-Paul
*************************
Notre amiral a terminé son cuirassé!
 










Bravo l'artiste!



Visitez la page dédiée à la construction du Bismarck (lien)



(Photos: Denis G.)




Régate du 27 mai 2018
********************


Jean-Paul, notre Président nous raconte:
                    Nous sommes arrivés vers 11h sous un beau soleil. Vers midi, quelques gouttes nous ont fait craindre de pique-niquer sous la pluie. Nous avons alors installé un barnum pour casser la croûte. Le soleil attendit qu'il soit bien déplié pour briller à nouveau, puis le temps devint plutôt gris.  L'après-midi s'annonçait perturbée!

   

                    Le vent était nul et la situation ne changea guère par la suite. A 14h30 tous les fondus de régate étaient là et Romain donna le signal des départs ...malgré l'absence du vent.
Comme la mer était d'huile, on ne fit que deux manches avant que le temps ne se dégrade.

 



          

 



                       




                   Vers 15h30, au vu de la météo, nous avons replié le barnum avant qu'il ne soit trempé par la pluie. Le temps était orageux et la montagne toute noire. Romain profita des derniers instants d'accalmie pour mettre son offshore à l'eau. Mal lui en prit, car après quelques virages, il tomba en panne au milieu de l'étang. Pour le dépanner, Daniel mit à l'eau son araignée de secours et...tomba en panne à son tour suite à un défaut de réception. Manfred, équipé de son voilier à moteur, voulut sortir tout le monde de ce mauvais pas. Il tourna autour des bateaux en perdition et ...tomba aussi en panne.

  

                  Ces trois bateaux hors de contrôle tournaient dans tous les sens. Le bateau de Romain a fini sa course sur l'île au milieu de l'étang. L'araignée de Daniel suivit le même chemin. Quant au bateau de Manfred, il reprit vie et put retourner au port. Cela rappela étrangement des épisodes déjà vécus! Le temps se gâtait. Avec Gilles et Romain, nous sommes allés chercher le pédalo chez Guy, puis nous sommes partis sur l'eau mais la pluie commençait à tomber de plus en plus fort. Tout le monde fut bien mouillé, mais les bateaux récupérés. On ramena le pédalo et chacun retourna à l'abri, chez soi. L'orage alors se déchaîna. Il était temps (!!!).

 









(Photos Denis G.)

 




                        Le printemps étant de retour, la joyeuse compagnie s'est retrouvée au bord de l'eau pour la première régate de l'année... Quoi de neuf sur l'étang?... Les premières hirondelles aperçues volant au ras de l'eau comme des folles, un bon café et des madeleines à partager, des retrouvailles après un hiver qui s'étire, un vieux gréement de retour au port, une passion toujours intacte à partager avec nos visiteurs, et
des voiliers impatients de prendre le large....

Un petit nouveau sur notre étang: le Dragon Flite de Gaby



 Le vent, ce blagueur, fut assez capricieux, car il reprenait de la vigueur à la fin de chaque manche!!!
 






Micro et Open se côtoyèrent parfois dans des courses de..... lenteur, laissant ainsi aux skippers tout le loisir de papoter!

                     
Le Dragon Flite de Gaby et ................son nouveau Micro-Magic            



Comme promis à l'AG nous avons pris du temps, entre deux manches de régate, pour répondre aux questions du public présent.
Les radiocommandes ont changé de mains pour faire découvrir les rudiments de la navigation aux plus jeunes.
Parents et enfants nous ont remerciés pour l'attention que nous leur avons portée.



   La Marie-Jeanne était de sortie.
Construite il y a plus de cinquante ans et remise en état cette année, elle a repris ses airs de jeunesse pour de nouvelles aventures!


            



                     





             
Ecoutez les amis! C'est pas compliqué!                                   Doigt levé! A la recherche du vent perdu!                       


Le vent trop calme pousse à la contemplation ...ou parfois au stress!

           
                             Concentration extrême !                                                   Françoise aux commandes!                                    Des nœuds dans les drisses et haubans!


La croisière s'amuse ? Non. Elle est en plein travail de remise en place des bouées!



           
                                                                                                                                                                                 Voguer, voler ou....nager, il faut choisir!

    


                        L'après-midi passa vite: Jean-Claude fit naviguer son off-shore hydroglisseur, Philippe fit "voler" au ras de l'eau un engin à hydrofoils rapide à boire la tasse, un visiteur pilota une vedette rapide, Gaston et Mademoiselle Jeanne roucoulèrent à la rame, Bernard partit à la dérive dans les palétuviers avec un voilier en panne de safran, et aux avant-postes: des régatiers au taquet... Le soleil s'étant invité plusieurs fois dans l'après-midi, le spectacle fut à la hauteur!






 




Les matelots à la manœuvre !
     


 






Premier rendez-vous de l'année au bord de l'eau pour Voile Magic et les Amis de Rémi !

                Cette journée qui devait être annonciatrice d'un printemps tout neuf, fut glaciale. Certains, peut-être abusés par une pinte de rhum un peu trop matinale, dirent avoir vu, au petit matin, des ours blancs et quelques pingouins se balader sur des rivages pris par la banquise. Il aurait fait nuit que nous aurions vu les plus belles aurores boréales de l'hémisphère nord. On aurait pu organiser, pourquoi pas, une chasse au phoque si la banquise savignolaise n'avait pas eu l'idée de disparaître pendant la nuit. Au petit matin, tout avait disparu: la bise, la burle, le vent du nord et les hurlements des loups....  Bref, tout ça pour dire qu'il a fait froid ce jour-là !

                                                         

                Mais rien ne décourage un marin au cœur chaud. Le vent n'était tout de même pas de force 10, il était même plutôt à zéro. La pataugeoire aux carpes était plate comme une limande. Les matelots locaux se lancèrent courageusement sur la prairie humide et fraîche pour planter leur campement de fortune à deux pas d'un lac qui n'avait pas vraiment fait sa toilette: l'eau était boueuse, les berges glissantes et des canards, pas du tout concernés par notre agitation, restèrent planqués dans leur cambuse. Ah! les scélérats!

   

 


                Le matériel fut mis en place, avec le geste et l'œil précis de ceux qui ont l'habitude de se lever tôt pour être les premiers sur le pont. L'annexe à électrons débarqua du radoub de l'impasse des cygnes, sur une remorque dont le plateau fut remis à neuf par un Guy en pleine fièvre créatrice ces derniers temps. Ce fut l'occasion pour lui, de redécouvrir au fond de la brouette à barcasse la toile de caravane pliante qui dut servir d'abri en d'autres temps,... mais aussi nos gilets de sauvetage encore bien neufs . 

Voici l'occasion de lancer le dicton du jour: 
"Sans sécurité, dans l'eau froide, marin tout habillé peut couler !". 
C'est comme les gilets jaunes: ce n'est pas beau mais ça te sauve!

                                            




Le Bismarck RC de Jean-Paul, bientôt terminé!

              

              
L'Amiral devant ses œuvres!

      

                Sous le ciel gris, quelques bateaux prirent le large. Le vent s'étant perdu dans la roselière ne nous gêna pas vraiment. Ce fut le moment tant attendu par le Gotha de la marine forézienne: le lancement de la Marie-jeanne ! Il ne manquait qu'une fanfare et des pom-pom girls, des mouettes criardes et du poisson frétillant dans les filets et sur le pont. Armée de sa voile tape-cul, la Marie-Jeanne manœuvra pendant que le chalut était remonté. Malgré quelques problèmes de motorisation qui seront bientôt résolus, cette première mise à l'eau fut un instant solennel et un régal pour les mirettes du public venu en nombre assister à l'événement.

Première navigation pour la Marie-Jeanne!

                   



                          

Le froid ne semblait pas avoir d'effet sur Mademoiselle Jeanne et son amoureux... transi (!)

                Pour le repas de midi, rendez-vous fut pris dans l'estancot des Amis de Rémi, à l'abri du froid humide de notre port. En se serrant un peu, chacun put trouver la chaleur conviviale et virile d'un repas de marins  pris en fond de cale, l'odeur de la sardine et du pétrole en moins! Coup de chapeau fut tiré aux bénévoles qui, malgré le temps, se dévouèrent sans compter pour servir ce petit monde. Tout au long de la journée, malgré le froid, les animations furent nombreuses sur la prairie...

               

Le marin doit savoir rester sobre en toutes circonstances !

Jeux, musique et danses au programme! (Photo Le Progrès)

                L'après-midi, le temps devint plus clément. Les familles vinrent plus nombreuses autour de notre ponton et de notre exposition. Certains marins, un peu frigorifiés et appelés vers d'autres horizons, furent remplacés par d'autres matelots frais comme des gardons qui prirent le relais. A nouveau, des micro-magic furent expédiés sur la piscine à ciel ouvert pour initier notre belle jeunesse aux joies des caprices du vent et ...de la pétole! Le défi  le plus fréquent ne fut pas d'aller le plus vite possible entre deux bouées, mais plutôt de ramener à bon port des voiliers en perdition. 

          

             

                Tout cela se termina par un défi sans précédent qui opposa deux micro-magic qui avaient décidé de rester plantés au milieu de l'étang, comme des punaises sur le dos d'un canard. La tension et le stress furent extrêmes pour les deux skippers dont les doigts gelés et bleuis faillirent rester collés aux manches. Ces deux vaillants marins n'avaient comme seule arme que la plaisanterie facile pour déconcentrer l'adversaire. Le public généreux et compatissant souffla en direction des petites voiles, là-bas, au loin! Mais rien n'y fit! Le temps passa, le soleil déclinait, les loups allaient ressortir du bois! Comble de la honte, le capitaine de l'annexe décida d'aller les chercher. Ce combat allait finir en queue de poisson, c'est sûr! Au risque d'être englouti par les flots, le courageux marin, n'écoutant que sa générosité et son dévouement, embarqua sur son esquif à neutrons, détacha l'amarre... : ce fut le moment précis que le vent choisit pour venir gentiment se moquer de lui. Les bateaux reprenant de la vigueur glissèrent tranquillement vers la rive. Pour ne pas décevoir les secours en mer, l'un d'eux se figea dans un pot au noir inattendu. Hasard ou désir de ne pas contrarier le capitaine courageux: on ne le saura jamais!

    
                Les bateaux furent remis en cale sèche de peur que la banquise ne se reforme. En deux temps trois mouvements, le matériel fut rangé par tout l'équipage. Chacun mit la main à la pâte pour plier tables et bancs, et aider notre Amiral à remiser paquebots et remorqueurs dans son carrosse. L'annexe fut replacée sur son trône à roulettes  fleurant bon la peinture fraîche et les relents de marée.

Que c'est beau un gars qui travaille devant une assemblée médusée par tant d'ardeur!

           

          

L'œuvre d'art à roulettes fut l'objet d'intenses conversations!!!

Holà! Laissez passer le gondolier!

                Après cette bonne journée passée ensemble, et en attendant que les martinets ne se content à nouveau fleurette en striant l'eau de leurs cris stridents, chacun s'en retourna rêver aux premières régates ensoleillées de la nouvelle saison.


Bernard

Haut de page


Retour accueil



Que devient notre étang?
Il se languit de nous et des beaux jours à venir!
Il a été vidé cet automne, et depuis  il a retrouvé son eau et ses canards.
Si le temps vient au beau, même s'il fait un peu frisquet, les navigations sont toujours possibles!


   

Mais pendant ce temps, ça ne chôme pas dans les ateliers!
Le Président est à fond les manettes dans la construction de son Bismarck!
Guy fait de la restauration marine sur un brave cargo qui a failli passer à la poubelle.
Bernard s'aventure dans la construction d'un truc à hydrofoils
Des membres de Voile Magic sont aussi animateurs du club de modélisme de Chambles
et donnent de leur temps sans compter, chaque semaine, pour de jeunes modélistes. Chapeau les gars!

Les distractions hivernales de Jean-Paul

 
Attention! Les motifs de la nappe rajoutent du fil fantôme! Jean-Paul doit avoir une très bonne vue!
Y'a du led dans l'air! Tout sera commandé via la radio grâce à un switch électronique



Sur ce multi-switch électronique qui vaut trois sous, on branche en entrée 6 séries de leds
En sortie il y a une prise vers une voie du récepteur. Le multi-switch est programmé sur un bouton à impulsions.
Pour en savoir plus contacter Jean-Paul ou Guy...
 
 
Les superstructures du Bismarck ont déjà une belle allure.                La plupart des détails, cloisons et tourelles sont en laiton.
   
Les tourelles des canons seront fonctionnelles grâce à de micro-servos.
 
Daltoniens s'abstenir! Grâce aux couleurs des fils, on s'y retrouve!!!  ;-)
   
Canots de sauvetage et embarcations diverses sont terminés.                                      Le tube noir et les câbles blancs commanderont la fumée de la cheminée.

 
                                 Les ARADO R196 sont prêts au vol!                                              Double motorisation à commande séparée

 
              Le propulseur d'étrave bien caché sous le pont avant.                   



Et vous? Où en êtes-vous? En hiver, on a toujours besoin de rêver un peu et d'être motivé pour réaliser de nouveaux projets.
Envoyez des infos, des photos, pour notre site!
siteinternet@voilemagic.com



 



Jean-Paul nous raconte:                

                    Nos amis de Riom nous ont invités à participer à la grande manifestation de la pêche et des loisirs à Clermont-Ferrand. 

Nous étions vingt-huit exposants-maquettistes. En voisin, le club de Riom était venu en force. 

                    J'y suis allé tout le week-end: le samedi avec Denis, Philou et Jean-Claude, puis le dimanche avec Guy. Nous avons roulé sous la pluie jusqu'à Clermont. Nous étions attendus au grand hall d'Auvergne, près du Zénith.

              

                    Divers modèles navigants furent exposés: barge, chalutier, bateau de guerre, pousseur, sous-marin qui lançait des torpilles, le titanic, Le Belem...  J'ai amené la Calypso, l’Anteo, le France, un micro-magic et le Bismarck en pièces détachées. Un modéliste de Riom a voulu le voir de près pour en détailler le montage, car il a l'intention d'en construire un.... qui, pour l'instant, est dans sa boite en carton. Il y avait aussi le Belem, très grande maquette en cours de construction, équipé pour naviguer.

 

                                                                           Le Bismarck statique de Jean-Paul                                                                                      La chaloupe de Gaston  et Melle Jeanne de Guy

Vedette lance-torpilles


un micro-magic




Sous-marin RUBIS poseur de mines, avec ses mâts relevés, de Jacky MARCHAND
Dossiers complets, sur ce sous-marin, postés par J.Marchand sur ce forum consacré aux sous-marins:  (lien ci-dessous)
http://www.forumsousmarin.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=1204
Au début de chaque dossier "historique", il y a un lien vers le dossier "construction" des modèles réduits. Très intéressant pour les modélistes !
 

Le même en plongée



Etonnants sous-marins super-détaillés!
Des trappes s'ouvrent. Ils lancent des torpilles. Des plongeurs larguent des mines sous-marines......! Un réalisme extraordinaire!...
Les amis de Michel sont des constructeurs talentueux!

U-BOAT Type VII allemand: Le LAUBIE, sous-marin lance-torpilles,de Jacky Marchand

Dossiers complets, sur ce sous-marin, postés par J.Marchand sur ce forum consacré aux sous-marins:
http://www.forumsousmarin.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=363
Au début de chaque dossier "historique", il y a un lien vers le dossier "construction" des modèles réduits. Très intéressant pour les modélistes !
 

  

                                                                                          L'échelle du Titanic (269m) et celle du sous-marin (64,50m) ne sont, évidemment,  pas les mêmes!

Le parcours modéliste de Jacky MARCHAND, constructeur de sous-marins!

   

(Juillet 2017 à l'Etang Chaumont)

- Natif de La Rochelle, je connais la base sous-marine de La Rochelle - Pallice depuis toujours et j'ai un lien avec elle par l'intermédiaire d'un oncle.
- Construction du kit de l'U-47 appartenant à mon fils, en 6 mois de Septembre 2004 à Février 2005
- Construction du LAUBIE à partir du même kit, en 2 ans de Septembre 2005 à Octobre 2007
- 1er contact avec les modélistes sous-mariniers en Juin 2007 lors de la rencontre internationale de sous-mariniers à l'île Bouchard : le courant passe !!
- Début de la construction du RUBIS en Janvier 2009
- Création du "forumsousmarin.fr" par 3 modélistes sous-mariniers en Janvier 2010 ; je suis l'un des premiers inscrits...
- 1er contact avec les membres de l'AGASM (Association Générale des Amicales de Sous-Mariniers) en Avril 2013 et je rejoins leur section modéliste (dont fait partie Michel Soleillant) en fin d'année 2013
- Depuis 2014, je participe avec les membres de l'AGASM à des expos "officielles" telle le parrainage du sous-marin d'attaque Émeraude par la ville de Villefranche-sur-Saône en Septembre 2017 "


   

La Calypso de Jean-Paul

Le France de Jean-Paul

 

Le Nordkap de Guy

L'Antéo de Jean-Paul....

.....et de grands voiliers exposés mais ne pouvant pas naviguer, vu la profondeur du bassin.

 Nous étions bien entourés!!! :  un marchand de saucissons de Haute-Loire, un marchand de chaussettes d’Auvergne, un confiseur.

   

                   On en a profité pour visiter le salon. C’était immense. Il y avait de tout: des stands de pêche, des bateaux, des restos, et bien sûr un grand bassin pour nos maquettes. Bref, tout ce qu'il fallait pour les passionnés de pêche. Il y avait beaucoup de monde. Nombreux furent ceux qui se sont intéressés à nos maquettes.

 
(photos La Montagne)
 

(photos La Montagne)
 
(photos La Montagne)


                Comme les modélistes étaient assez nombreux, nous nous sommes relayés pour naviguer. On en a profité pour admirer de belles maquettes. Nos bateaux équipés d'éclairages rendaient vraiment bien sur le bassin. Le Titanic était superbe sur l'eau. Il ne lui manquait que quelques lumières pour le rendre plus réaliste. Son propriétaire m'a demandé des conseils pour pouvoir l'équiper de leds. Un modéliste de Riom a voulu faire naviguer le Micro-Magic. Ce fut un peu difficile car il n'y avait que trois petits ventilateurs. Il s'est quand même bien fait plaisir.







     


            Le Belem
                        Magnifique maquette! Oeuvre collective d'un club au départ, puis reprise par un expert maquettiste, secondé par un électronicien, car ce bateau est un condensé d'ingéniosité et de techniques de pointe. Toutes les voiles étant fonctionnelles, il faut près de 120 micro-moteurs pour replier ou déployer chacune d'elles. Cette maquette mesure 3m de long pour plus de 2m de hauteur de mât. Elle pèse 35 kg à vide, et 110 kg une fois lestée, prête à naviguer. Il fallait trois pilotes munis de leur radiocommande pour faire naviguer ce bateau, mais grâce à l'ingéniosité de ces modélistes, et des progrès dans le domaine des radios et des automatismes, ce bateau peut être commandé par un seul pilote. Pour le rendre plus manœuvrant, un moteur rétractable quasiment invisible a été installé à l'intérieur, bien caché dans un puits vertical . Tout l'intérieur du bateau est très facilement accessible. Il suffit de retirer la coque (vide) qui se désolidarise du pont au niveau de ligne de flottaison. Un joint assure l'étanchéité et des clips permettent de fixer fermement les deux parties du bateau.  Une merveille! Parlez-en à Guy, il sera intarissable sur le sujet!

 

                     Tout s’est bien passé durant ces deux jours. Je remercie les modélistes de Voile Magic venus présenter leurs modèles dans ce très grand salon, en espérant qu'ils seront plus nombreux lors de la prochaine édition.

Jean-Paul





Et puisqu'on parle de pêche, voici quelques photos qui raviront certainement les pêcheurs de notre club
   (Bernard)

Un de mes anciens élèves et un copain en action de pêche vers le pont de St Just-sur-Loire

                                                                         Rive droite                                                                                                                                                         Rive gauche
 
        Valentin est le gérant de Pacific-Pêche à St Etienne. Allez lui rendre visite de ma part!                                                     Visez la taille du rapala!



Le fiston et un silure sur un lône du Rhône au sud de St Romain-en-Gal
 
    


...et quelques jolies truites néo-zélandaises!

 



 



Retour haut de page
Visitez les archives

Reportages 2013 Reportages 2014 Reportages 2015 Reportages 2016 Reportages 2017